Les avantages de surélever son habitation

    surélever son habitation

    On y pense peu, mais le rehaussement de la toiture est une bonne manière de gagner de précieux mètres carrés et agrandir son habitation, sans que les arbres du jardin n’aient à en pâtir. Le principe de la surélévation d’un bâtiment signifie littéralement l’ajout d’un étage en place et lieu du toit actuel. Les artisans vont remplacer votre charpente existante par une charpente plus haute, permettant ainsi de créer un espace habitable là où il n’y avait que des tuiles.

    Surélévation totale ou partielle

    La surélévation diffère de l’aménagement des combles car les artisans ne vont pas seulement modifier la structure intérieure desdits combles, ils vont également remplacer le toit pour laisser place à de nouveaux espaces. Par ailleurs, le toit pourra conserver la même inclinaison que votre toiture précédente, une solution toute trouvée si vous ne pouvez en modifier l’inclinaison à cause de la réglementation en vigueur sur votre commune de résidence. Il est à noter que toute surélévation peut induire la construction d’un escalier permettant d’accéder aux nouvelles pièces si vous n’en possédez pas déjà.

    La surélévation totale d’une maison signifie que les professionnels vont augmenter la hauteur du bâtiment sur la longueur totale de ce dernier et/ou de même hauteur que l’étage du dessous. Ainsi, vous bénéficierez d’un véritable étage habitable pouvant contenir plusieurs pièces comme des chambres, une salle de bains, un bureau et même une salle de jeux pour les enfants.

    Il est également possible d’effectuer une surélévation partielle en longueur, c’est-à-dire que la nouvelle charpente ne sera pas modifiée sur la longueur entière du bâti. On peut par exemple imaginer que le nouvel étage ne prendra qu’un tiers de la surface totale, une solution idéale si vous désirez seulement agrandir un peu. Vous aurez ainsi la possibilité d’aménager une ou deux pièces supplémentaires.

    Vous pouvez, si vous préférez, réaliser une élévation partielle sur la hauteur, qui implique que votre nouvel étage ne sera pas aussi haut que le rez-de-chaussée, créant ainsi des espaces de stockage.

    Il va de soi qu’une surélévation partielle coûtera moins cher qu’une surélévation totale, puisque la surface à créer sera moins conséquente.

    Deux possibilités de surélévation

    L'ossature bois

    Il existe deux grandes techniques de surélévation : la surélévation avec une ossature bois ou la surélévation en béton. Le bois est un matériau noble réputé pour ses qualités d’isolant thermique été comme hiver. Ainsi, vous réaliserez des économies sur vos factures énergétiques puisque votre nouvelle pièce gardera la chaleur pendant les périodes froides et la fraîcheur pendant la période estivale.

    La surélévation en ossature bois promet un chantier plus rapide puisque les panneaux de votre nouvelle maison seront préfabriqués dans un atelier.

    Le bois est également plus malléable et léger que le béton, il admet donc plus de fantaisies dans la conception des nouvelles pièces à vivre, qui pourront être modifiées au fil du temps. Par ailleurs, sa durabilité est sans égal puisque les panneaux de bois utilisés de nos jours sont très résistants et traités, exigeant peu d’entretien.

    Enfin, le bois est un très bon isolant acoustique qui fera de votre nouvel étage un havre de paix.

    La maçonnerie

    Vous souhaitez conserver l’aspect authentique de votre maison ? Il vous est impensable de mélanger sa structure première avec un matériau moderne tel que le bois ? Là encore, il existe une solution qui vous permettra d’agrandir votre habitation.

    Il est tout à fait possible d’utiliser du béton dans un chantier de surélévation, à condition que celui-ci soit léger. Le béton utilisé peut être le béton cellulaire. Ce type de matériau se présente sous la forme de grands parpaings très légers. Ils sont ainsi faciles à transporter et l’appel à de gros engins de chantier de type grue n’est pas nécessaire pour réaliser les travaux. Il s'agit là d'un argument de poids si vous résidez en ville, avec peu d’espace pour manœuvrer en cas de travaux. Puisque les parpaings sont de grande taille, moins de matière sera utilisée lors de la construction de la charpente, ce qui permet de réaliser des économies non négligeables.

    De plus, le béton constitue un très bon isolant thermique puisque résistant à la chaleur. En été, vos nouvelles pièces à vivre seront vos alliées grâce à leur fraîcheur. Mais le béton isole également des températures basses de l’hiver. Ce matériau est par ailleurs résistant aux séismes et au feu, en plus d’être considéré comme un bon isolant acoustique.

    Les obligations administratives

    Si la surélévation induit une augmentation de la surface habitable de plus de 40m² en ville et 20m² hors-ville, il vous sera nécessaire d’obtenir un permis de construire auprès de votre mairie. Le permis de construire et la supervision du chantier par un professionnel (architecte) seront également obligatoires si après les travaux votre habitation dispose d’une surface totale de plus de 170m².

    Par ailleurs, la hauteur de votre projet de surélévation doit correspondre aux quotas indiqués dans le Plan Local d’Urbanisme - lui-même régi par le droit de l’Urbanisme- de votre lieu de résidence, qui fixe les proportions à ne pas dépasser lors de la construction ou de la rénovation de bâtiments. Le PLU régit la distance par rapport aux bâtiments mitoyens de votre logement, ainsi que sa hauteur et son emplacement par rapport à la rue.

    Grâce à ces solutions, vous pouvez désormais décider de la façon dont vous souhaiter gagner de l’espace. Que la surélévation soit totale ou partielle, que l’ossature soit en bois ou que le béton soit utilisé, il existe à coup sûr une méthode qui vous satisfera lors de vos prochains travaux de rénovation.

    Laisser un commentaire