Les planchers chauffants à l'honneur dans les constructions neuves

    Plancher chauffant

    Le développement des planchers chauffants dans le neuf

    Le plancher chauffant dispose d’une capacité à produire une température intérieure homogène en utilisant le minimum d’énergie. Confortable et économe, ce système devient de plus en prisé pour ses qualités au fur et à mesure des évolutions technologiques et des baisses du coût de l'installation. Néanmoins, la mise en place d’un plancher chauffant en rénovation reste plus problématique que dans le neuf. De ce fait, c’est dans les nouvelles constructions que ce type de système se développe le plus rapidement. Ainsi, le plancher chauffant bénéficie d’une part de marché en augmentation de 8% en 2014 dans le neuf et équipe aujourd’hui près d’une maison sur deux. Retour en détail sur ce système de chauffage confortable et performant de plus en plus prisé par les foyers français.

    Qu’est ce qu’un plancher chauffant ?

    Le plancher chauffant est un système qui permet de répartir la chaleur de manière homogène dans le logement. Il est composé de tubes, intégrés dans le sol et plus précisément dans la dalle de béton, qui permettent la circulation de l’eau chaude ou du fluide frigorigène (réfrigérant) en fonction du système mis en place. Ainsi la chaleur provient directement du sol ce qui garanti une répartition efficace et homogène de la température dans l’ensemble de la pièce.

    Les types d’installations

    Il existe plusieurs types d’installations que nous allons détailler ci-après :

    L’installation en escargot

    Ce type d’installation a pour objectif de faire en sorte que les tuyaux ne se croisent ni se chevauchent, ainsi ils sont plus ou moins espacés en fonction de la puissance désirée. Plus les tubes sont rapprochés, plus la puissance de chauffe sera élevée. Dans ce cas, le matériau utilisé est le PER (autrement dit le polyéthylène réticulé), il est plus souple et son prix est moins élevé que celui du cuivre (attention aux gitans). De plus, il est plus aisé à mettre en place puisqu'il n'y a aucune soudure à réaliser.

    Les plaques à plots (tubes à eau)

    Afin de faciliter la pose d’un plancher chauffant, les fabricants ont mis au point les plaques à plots. Ces dernières permettent de positionner les tubes sans matériel spécifique avec les écarts adéquats. Néanmoins, ce système reste peu isolant et dispose donc d’un rendement moins élevé.

    Les plaques planes

    Pour les systèmes à eau chaude, les plaques planes sont quadrillées pour offrir une installation la plus aisée possible (ce qui permet de visualiser facilement les écarts). Néanmoins, la mise en place des tubes reste plus compliquée qu'avec les plaques à plot vu précédemment car les tubes sont maintenus avec des agrafes, enfoncées directement dans les plaques. L’avantage principal est que ces plaques fabriquée en polyuréthane ont des caractéristiques thermiques supérieures à celles des plaques à plots.

    En ce qui concerne le système électrique, les plaques planes se voient poser un treillis sur lequel seront fixées les résistances à l'aide de collier de serrage. Pour un déploiement plus rapide et aisé, certaines résistances sont vendues directement attachées à un treillis qu'il suffit juste de dérouler pour l’installer.

    Quel type de revêtement utiliser ?

    Le choix d’un plancher chauffant doit s’accompagner d’un revêtement de sol adapté afin de vous garantir une performance et un confort optimal. Ainsi, vous pouvez choisir parmi les revêtements suivants :

    Carrelage : il s’agit de la solution la plus adaptée à l’heure actuelle. En effet, le carrelage a la propriété de diffuser la chaleur grâce à son inertie thermique. Il est préférable de poser des carreaux d’une épaisseur de 20 mm maximum afin de ne pas ralentir la montée en température et de prendre certaines précautions.

    Moquette : elle possède un avis technique favorable, néanmoins les risques d'émission de composés organiques volatils (COV) peuvent être augmentés par la chaleur. Pensez à installez une moquette fine afin de ne pas étouffer la chaleur au sol. Il convient de préciser que l’installation d’un tapis épais n’est pas conseillé dans le cadre d'une pose sur plancher chauffant. De plus, si vous ne passez pas souvent l’aspirateur, la poussière déposée sur la moquette risque de remonter dans l’air.

    Parquet : si vous désirez avoir un joli sol en bois l’utilisation d’un système de chauffage au sol reste déconseillée. Effectivement, le bois, surtout épais, est un excellent isolant ce qui influe sur le rendement du chauffage au sol. De plus, il est sensible aux variations de température et d’humidité. Dans le cas où vous choisissez cette solution, préférez des essences comme le chêne, le teck ou bien le sapin.

    Stratifié : en ce qui concerne la pose d’un revêtement stratifié sur un plancher chauffant, il est nécessaire qu’il soit certifié compatible par le fabricant et qu’il dispose d'un avis technique favorable pour cet usage afin d’éviter de mauvaises surprises.

    Béton ciré : le béton ciré sur plancher chauffant est tout à fait possible. Néanmoins, nous vous conseillons de ne pas intégrer directement dans la chape les pigments mais de bien laisser sécher la chape béton durant environ 3 semaines et d’appliquer par la suite le béton ciré ou le béton lissé.

    Les atouts du plancher chauffant

    Le plancher chauffant permet de vous apporter une efficacité en matière de chauffage et un confort accru :

    • une chaleur agréable : il apporte une diffusion homogène de la chaleur grâce au principe de rayonnement : la chaleur est la même partout, sans écart de température, où que l'on se trouve dans la pièce
    • un système caché dans le sol : il s’agit d’une solution invisible qui permet de gagner en place et en esthétisme. Ainsi, la décoration et l’agencement sont plus aisés et moins contraignants
    • un chauffage plus économique : le chauffage au sol est économe en énergie grâce au chauffage basse température. L’eau qui circule dans les tubes est à environ 35-40°C
    • un système silencieux : en matière de confort acoustique, ce système n’émet pas de vibration, ni de nuisances sonores
    • la possibilité de disposer d'un chauffage réversible : si vous optez pour un système de chauffage réversible, vous bénéficiez du chauffage en hiver et du rafraîchissement en été

    Les points faibles du plancher chauffant

    Après avoir révélé les avantages du plancher chauffant, nous allons détailler ci-après ses inconvénients :

    • une installation plus onéreuse que les radiateurs classiques : le plancher chauffant reste plus cher à mettre en place qu’un système de radiateur installé sur les murs. Effectivement, il convient de mettre en place une isolation thermique et une chape plus épaisse au sol, d’utiliser un système de régulation plus sophistiqué, de disposer d’un temps de pose plus important par rapport à des radiateurs muraux. De plus, le chauffage au sol est uniquement compatible avec un système de chauffage basse température. Tout ces éléments participent à rendre l’installation de ce mode de chauffage plus onéreuse
    • attention au type de revêtement : en matière de revêtement de sol, le bois est à éviter en raison de sa sensibilité aux variations d’humidité et de température. Le carrelage reste la solution optimale à privilégier grâce à ses propriétés qui permettent une diffusion de la chaleur efficace. Il s’agit toujours de la solution la plus prisée
    • une régulation de la température moins rapide : le plancher chauffant étant un système basse température, la montée en température se révèle être moins rapide par rapport à des radiateurs classiques. Cela peut être problématique si vous désirez chauffer ou refroidir rapidement une pièce

    Quelles aides pour investir dans un plancher

    Le fait d’installer un chauffage au sol représente un investissement important qu’il faut prendre en compte, de préférence, avant la construction du logement. Néanmoins, en ce qui concerne les aides, ce type d’installation n’est plus éligible au crédit d’impôt depuis la mise en place du crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) afin de connaître les différentes qui restent à votre disposition en fonction de votre situation.

    Et vous, êtes vous séduit par le chauffage au sol pour votre habitation ?

    Laisser un commentaire