Retour

Le sèche-serviettes : un élément design et pratique pour la salle de bains

sèche-serviettes

03 oct. 2019

Mélangeant à la fois confort et design, les sèche-serviettes ont su évoluer en phase avec le temps grâce à des modèles toujours plus performants.

Mélangeant à la fois confort et design, les sèche-serviettes ont su évoluer en phase avec le temps grâce à des modèles toujours plus performants et décoratifs. Du modèle mixte qui s’adapte aux intersaisons au radiateur d’appoint qui s’avère économique pour les maisons secondaires, en passant par les modèles à eau chaude reliés au chauffage central, nous vous proposons une synthèse de leur utilisation et de leurs fonctionnalités.

Le sèche-serviettes : un objet de décoration à part entière...

Bien que sa fonction première soit de sécher les serviettes, cet élément a dû s’adapter à la modernisation de la salle de bains et au rôle important que celle-ci représente dans le coeur des Français.

Les fabricants sanitaires ont dû s’adapter à la demande en proposant des modèles s’intégrant harmonieusement dans tous les styles de salles de bains. On retrouve ainsi des modèles de toutes les couleurs, avec des finitions chromé, inox, aluminium, ... le tout sans jamais lésiner sur le confort de chauffe. Le côté pratique est également un point important caractérisant tous les modèles du marché pour une serviette agréablement douce et chaude à la sortie de la douche.

Radiateur sèche-serviettes Kermi Idéos

Un objet qui se veut avant tout pratique et astucieux

L’espace disponible dans certaines salles de bains étant parfois restreint, des modèles ultra plats ont été conçus avec des épaisseurs défiant toute concurrence : le modèle Nuage de Acova, pour n’en citer qu’un, est ainsi proposé avec une épaisseur de seulement 16 millimètres.

Outre l’épaisseur, des modèles de faible largeur ont également vu le jour afin d’être installés dans des salles de bains exiguës, ou ont même été spécialement conçus pour faciliter l’accessibilité des usagers aux fenêtres.

En somme, on distingue généralement 3 fonctions principales pour un sèche-serviettes. Ses fonctions se résument à la diffusion de la chaleur, au séchage des serviettes en les débarrassant de leur humidité et enfin, à la mise à disposition des usagers de serviettes tenues à la bonne température lors de la sortie du bain.

Sèche-serviettes à eau, électrique rayonnant ou soufflant, mixte… Lequel choisir ?

En effet, quel modèle choisir et surtout quelles attentes en terme de confort et d’usage est-on à même d’attendre ? D’une manière générale, on distingue les radiateurs :

  • sèche-serviettes électriques (inertie fluide ou sèche)
  • sèche-serviettes à eau chaude
  • sèche-serviettes mixtes

Les systèmes électriques

Modèle très courant dans les salles de bains modernes, le radiateur électrique est équipé de résistances puissantes capables d'atteindre des puissances de 500, 750, 1 500, ou 2000 Watts. Ces radiateurs conviennent à merveille pour réchauffer les serviettes avant la sortie du bain et sont la plupart du temps utilisés comme moyen de chauffage grâce à l'inertie sèche (céramique, stéatite ou pierre de lave) ou fluide (présence d'un fluide caloporteur).

L’avantage de ces modèles réside dans leur thermostat. En effet, grâce aux efforts de recherche engagés par les spécialistes sanitaires, les thermostats jouissent d’une grande modularité et de programmes précis permettant, à terme, de réaliser d’importantes économies d’énergie au quotidien.

On retiendra qu’il est possible de disposer des modèles par convection, rayonnement ou soufflerie et que le choix de la puissance se fera en fonction de la surface de la salle de bains à chauffer, mais également du nombre de serviettes à sécher. La capacité de portage, ou capacité de diffusion de la chaleur augmentant en fonction de la puissance de l’appareil, il est conseillé de compter en moyenne 100 à 300 W par m² de surface.

Sachez que la plupart des fabricants proposent de réaliser facilement les calculs de puissance directement en ligne afin que vous puissiez obtenir un ordre d’idées du nombre d’appareils et modèles nécessaires pour satisfaire vos besoins en termes de chauffage et de séchage (voir le calcul de puissance pour sèche-serviettes sur les sites Acova ou Confort sauter).

Les systèmes à eau chaude

Encore plus économique que le sèche-serviettes électrique, le modèle à eau chaude propose également l’avantage de pouvoir fournir les besoins de chauffage pour une pièce ainsi que pour le séchage du linge de toilette. Cette fois, on tablera sur une puissance moyenne de 100 W par m² de surface.

Cette fois, son fonctionnement repose entièrement sur le système de chauffage central ou sur le circuit d’eau chaude existant auquel il est raccordé. Bien que l'isolation ait un impact important sur les économies que vous pouvez effectuer dans votre maison, il sera également primordial de veiller à tenir compte de l'intelligence embarquée dans l’appareil de votre choix.

Sur le plan esthétique, la majorité des modèles sont conçus pour intégrer n'importe quel type de salle de bains avec des palettes de couleurs variées et des designs toujours plus recherchés les uns que les autres. Les amoureux du design apprécieront également le grand nombre de finitions qui sont disponibles pour une salle de bains du plus bel effet.

Radiateur sèche-serviettes Zehnder-Fina-Spa

Selon les attentes des utilisateurs, ce modèle peut s'avérer parfois contraignant lors des périodes estivales. En, effet si votre système de chauffage est à l’arrêt, le radiateur sèche-serviettes à eau chaude ne sera plus à même d’assurer le séchage des serviettes. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ont vu le jour les modèles “mixtes”.

Les systèmes mixtes

Reliés au chauffage central l’hiver et raccordés à l’électricité en été, c’est en quelques mots le résumé des avantages des radiateurs sèche-serviettes mixtes. En, effet cet appareil combine les économies d’énergie des modèles à eau chaude et la flexibilité des modèles électriques.

Quelle que soit la saison, vous serez en mesure de déshumidifier et chauffer vos serviettes tout en bénéficiant du chauffage dans votre espace de bien-être. En été, il fonctionnera dans la continuité de votre installation de chauffage et en hiver, il se servira de l’énergie électrique.

Même si dans la théorie, ce dernier à tout pour plaire, il n’est pas sans inconvénients. Contrairement à un modèle électrique qui ne nécessite que peu de travaux, le modèle mixte nécessitera l’ajout d’une arrivée électrique et d’un raccordement au chauffage central par un professionnel certifié et agréé. Son prix est également plus élevé que les modèles à eau chaude traditionnels.

Quels sont les différents types de sèche-serviettes ?

Maintenant que nous avons vu qu’il existait des modèles électriques, à eau chaude et mixtes sur le marché, nous allons voir qu’il existe également différents types de sèche-serviettes. On distingue donc :

  • les sèche-serviettes soufflants
  • les sèche-serviettes rayonnants
  • les sèche-serviettes muraux
  • les sèche-serviettes pivotants

Le sèche-serviettes soufflant: une répartition homogène de la température dans toute la pièce

Qu’ils soient électriques, à eau chaude ou mixtes, les fabricants proposent des modèles de radiateurs équipés de souffleries capables de diffuser la chaleur de manière homogène et d’offrir un confort de chauffe optimal.

En quelques minutes, la température montera de 3 voire 4°C pour le bien-être des utilisateurs. Sachez qu’il existe également des radiateurs soufflants électriques d’appoint. Petits, transportables et endurants, ils sont particulièrement efficaces pour une maison secondaire. Nous vous conseillons la lecture du guide d’achat réalisé par l’UFC-Que-Chosir à ce sujet.

Mauvaises habitudes obligent, on a tendance à recouvrir et entasser les serviettes sur les appareils, ce qui bloque la diffusion de la chaleur. Afin de ne pas obstruer leurs ouvertures, les spécialistes proposent dorénavant des modèles diffusant de la chaleur d’une manière latérale et frontale.

Le sèche-serviettes rayonnant : une chaleur douce et agréable

Les sèche-serviettes rayonnants contiennent une plaque chauffée par une résistance. Ces plaques sont généralement protégées par des grilles ou façades en verre qui ont pour but de laisser passer la chaleur.

Radiateur sèche-serviettes Campa Campastyle Prestige

La chaleur se propage alors sur les parois pour se diffuser ensuite sur les environs et réchauffer également l’air. Ces modèles permettent de profiter d’une chaleur douce et agréable en permanence dans votre lieu d’intimité. De plus, contrairement aux modèles soufflants, ils détiennent l’avantage d’être silencieux en toutes circonstances.

Le sèche-serviettes mural: le modèle le plus répandu dans les foyers

L’avantage qui penche en la faveur du sèche-serviettes mural est sa capacité à s’intégrer dans des espaces restreints tout en assurant un confort optimal pour le séchage du linge de toilette. Il s’agit du modèle le plus répandu dans les logements et existe en modèle électrique, à eau chaude ou mixte.

La fixation au mur de ce dernier se fera sans trop de difficultés avec un système de crochets sur lesquels l’appareil sera ensuite fixé. A l’achat, un gabarit est fourni sur l’emballage par le fabricant, permettant ainsi de simplifier la phase d’installation et de perçage.

Le sèche-serviettes pivotant: un modèle pratique pour une utilisation au quotidien

Les sèche-serviettes pivotants ne sont disponibles qu’en mode électrique rayonnant ou mixte, et peuvent intégrer une ventilation. A la différence des sèche-serviettes muraux fixés aux murs, ces derniers s’ouvrent à droite ou à gauche ou avec une ouverture à 180°.

Au quotidien, ils s’avèrent pratiques à l’usage puisqu’ils permettent d’accéder aux serviettes facilement et facilitent grandement le nettoyage à l'arrière de l'appareil. On appréciera également les déclinaisons design des appareils s’adaptant à tous les goûts.

Quels sont les prix des sèche-serviettes ?

Généralement, pour les modèles les plus basiques disponibles dans des surfaces de bricolage, il faudra compter une moyenne de 100 euros.

En fonction du degré de fonctionnalités, du design et de la source d’énergie choisie, les modèles haut de gamme les plus élaborés peuvent atteindre 2 500 euros.

Quel que soit votre projet, nous vous invitons à faire appel à l’un de nos professionnels certifiés. Vous bénéficierez de ce fait de conseils de qualité sur le choix et le modèle adaptés à vos exigences et contraintes de superficie.

Les normes de sécurité étant élémentaires dans les salles de bains, vous vous assurerez de disposer d’une installation viable, pérenne et sans risques d’accidents.

Trouver votre artisan Plombier

1 commentaire

3 mars 2015
j77z
Répondre

Les modèles dotés de lames ont l’avantage de diffuser plus vite la chaleur et de pouvoir sécher plus vite les serviettes que les modèles munis de tubes.

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation