Retour

Focus sur l'isolation acoustique

Pose de parquet flottant avec un isolant acoustique
Qui dit isolation acoustique dit protection contre le bruit, et cela concerne tout aussi bien les bruits à l'intérieur qu'à l'extérieur du logement. Tandis que l'on cherchera à limiter les bruits d'impact et les bruits aériens au sein de l'habitation, on cherchera aussi à réduire ceux émanant de la circulation routière. La réglementation en la matière est stricte, et encore davantage dans les logements collectifs. Découvrez nos recommandations !

Entendre du bruit à longueur de temps à un effet néfaste sur notre humeur, nous devenons plus facilement irritables, mais notre audition est aussi détériorée. Le bruit est un générateur de stress, de troubles du sommeil, de fatigue corporelle et psychique générale. Pour lutter contre ces troubles il est plus qu’important de bien isoler nos habitations. Quelles sont les normes acoustiques en vigueur, quels matériaux utiliser ? Focus sur l’isolation acoustique.

Les normes acoustiques pour l’isolation phonique d’une habitation

Quelles sont les normes acoustiques pour une construction collective ?

La Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA) a statué sur les normes à respecter dans le cadre d’une construction collective. Si vous participez à un chantier dans un immeuble ou dans une maison mitoyenne, soit des lieux où le bruit d’un voisin peut vite devenir handicapant, alors il vous faudra vous assurer que le bruit aérien extérieur ne dépasse pas 38 db.

Ces bruits dits aériens sont causés par les voitures, la rue et la circulation de manière générale mais aussi par les aboiements ou les meuglements si le chantier se trouve en territoire agricole.

Le logement en question devra aussi isoler les bruits aériens intérieurs jusqu’à 53 db, ces bruits sont générés par les discussions des voisins, le son de la télévision ou de la musique ainsi que certains appareils électroménagers.

Pour finir il faudra isoler l’habitation des bruits d’impact, à hauteur de 58 db, tel que le talon d’une chaussure contre le sol ainsi que n’importe quel choc provoqué lors de travaux par exemple.

Quelles sont les normes acoustiques pour une construction individuelle ?

Dans le cadre d’une construction individuelle, la NRA demande à ce que la maison soit isolée contre le bruit aérien extérieur seulement et à hauteur de 53 db. Quand bien même les autres normes ne sont pas obligatoires, il est vivement conseillé de s’en rapprocher le plus possible pour le confort de vos clients.

Quelles sont les normes acoustiques pour une maison en rénovation ?

Si vous faîtes face à la rénovation d’une maison individuelle ou d’un appartement, la NRA ne demande aucune norme. Cependant, comme pour les constructions individuelles, il est recommandé de se rapprocher, si cela est envisageable, des normes d'isolation acoustique pour les habitations en construction.

Quels matériaux utiliser pour l’isolation phonique ?

Pour isoler des fenêtres

Il est important de choisir une fenêtre avec un double-vitrage. Pour vous repérer entre les différents modèles, vous pouvez vous baser sur son coefficient de performance Uw, plus il sera bas, plus la fenêtre isolera bien de la température extérieure et des bruits.
Référez-vous aussi à l’indice de vitrage de la fenêtre. Ainsi, un modèle 10-6-4, dit de vitrage asymétrique, sera composé d’une première vitre de 10 mm et une deuxième de 4 mm séparées par 6 mm d’air. Le double vitrage quand à lui possède un indice 4-16-4 soit deux vitres de 4 mm espacées par 16 mm d’air.

Pour isoler des sols et plafonds

Pour isoler parfaitement le sol et le plafond d’une pièce, vous pouvez vous tourner vers du parquet flottant. Pour la pose, commencez par installer une sous-couche. Selon le budget de votre client, vous pourrez vous tourner vers du liège ou vers des sous-couches aux propriétés insonorisantes plus prononcées. Ensuite, il vous suffira de poser les lames du parquet en ayant calepiné au préalable. Une fois cette étape terminée, vous pourrez terminer la pose du parquet flottant.

Vous pouvez aussi réaliser un faux-plafond suspendu, ce qui améliorera encore un peu plus l’insonorisation de la pièce. Tournez-vous vers du bois ou du plâtre, mais surtout vers un isolant phonique comme la laine de verre. Vous viendrez l’installer entre les rails du faux-plafond et le plafond de l’habitation.

Pour isoler des murs

Pour isoler phoniquement un mur, plusieurs matériaux et solutions s’offrent à vous. Vous pouvez réaliser l’isolation en contre cloison en plaçant ensuite une plaque de plâtre ou une autre cloison traditionnelle. Vous pouvez aussi poser une ossature métallique avec un isolant en laissant un espace d’air entre la paroi du mur et la nouvelle cloison. De cette manière, votre client pourra profiter d’une insonorisation plus performante.


En ce qui concerne les matériaux, tout dépendra du budget de votre client. La laine de roche et la laine de verre sont très proches en terme de prix et d’isolation acoustique, la laine de chanvre apportera cependant un plus, mais coûtera plus cher.

Vous l’aurez compris, l’isolation phonique d’une habitation dépend de plusieurs facteurs, à la fois normatifs et budgétaires. Quel que soit le budget de votre client et son type d’habitation, nul doute que vous pourrez lui proposer la meilleure solution possible d’isolation phonique. Il pourra profiter d’une maison ou d’un appartement dans lequel ses voisins et les bruits ne pourront pas l'importuner outre mesure.

Trouver votre artisan Plaquiste / Plâtrier

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation