Revêtements alvéolaires : pour des sols stables et perméables !

    Choisir son revêtement alvéolaire

    Un revêtement multifonction

    Plusieurs types de revêtements alvéolaires peuvent être utilisés : avec graviers, avec sable ou engazonnés. Souvent utilisés dans les espaces publics, de plus en plus de particuliers font aujourd’hui appel à ce revêtement pour leur cour ou leurs allées en raison de sa pérennité, de sa perméabilité et de son esthétisme indéniable.

    Les structures utilisées sont souvent composées de plastique recyclé ou de béton préfabriqué. La première, peu visible, permet une grande discrétion et un certain esthétisme, tout comme le béton, qui lui, permet de mettre en valeur le terrain. Plusieurs étapes sont nécessaires afin d’installer des revêtements alvéolaires. Ces étapes ne doivent pas êtres prises à la légère, afin de pouvoir avoir un terrain qui dure dans le temps.

    Choisir le bon revêtement pour le confort de tous

    Il faut tout d’abord préparer le terrain en posant des drains qui conduiront les eaux vers les réseaux appropriés. Après cette phase, il faut délimiter le terrain puis poser un lit de pose, un géotextile et enfin, les plaques alvéolaires. On peut ensuite y déposer du gravier, du sable ou du gazon selon la préférence. Mais attention, même si le gazon a l’air idéal, il ne convient pas à tout visiteur ! Il peut poser problème aux personnes à mobilité réduite, aux vélos, aux rollers, aux motos et aux poids lourds si les alvéoles ne sont pas remplies.

    Mais pourquoi opter pour des revêtements alvéolaires ? Tout d’abord, cette solution est pérenne dans le temps. C’est donc un investissement rentable. De plus, ils sont perméables et vous évitent ainsi la pose de caniveaux. Ils sont naturels et esthétiques, et vous disposez d’un large choix de finitions et de rendus ! Que d’avantages !

    Laisser un commentaire