Toitures-terrasses végétalisées

    toiture végétale

    La toiture végétalisée, dite aussi toiture verte, séduit beaucoup de particuliers par son aspect esthétique. Elle a également de nombreuses qualités environnementales, et permet de bénéficier d’un faible coût d'entretien. Découvrez dans cet article comment est composée une toiture végétale, ainsi que ses avantages et ses inconvénients.

    Tout savoir sur la toiture-terrasse végétalisée

    Vous pensez que les toitures végétales sont une mode de ces dernières années ? Pourtant, elles existent depuis la préhistoire ! En effet, elle permettaient à nos ancêtres de bénéficier d’une excellente isolation thermique, et de se protéger facilement de la pluie et du vent.

    De nos jours, les terrasses végétalisées ont toujours la côte, même si elles ont bien évolué depuis leur première apparition. Elles sont aujourd’hui composées de 4 couches :

    • Le support : Il s’agit de la partie qui va supporter le poids total de l’installation (à la fois des végétaux mais aussi de l’eau stockée). Si un toit végétal peut être en pente, il est conseillé de construire celui-ci avec une inclinaison allant de 2 à 20%. Une inclinaison minimum permet de limiter le poids total de la toiture en laissant s’écouler l’eau. Que vos clients fassent le choix d’un support en bois, en béton ou encore en métal, celui-ci devra être capable de supporter un poids pouvant aller jusqu’à 200kg au m2.
    • L’isolant thermique : La couche d’isolation permet de protéger le bâtiment des changements de températures (aussi bien la chaleur que le froid). Il est ainsi possible de choisir entre différents matériaux isolants, en prenant en compte le poids des couches suivantes.
    • Le complexe d’étanchéité : En plus d’une isolation thermique, il est important que la toiture végétalisée soit également étanche pour que l’eau utilisée pour arroser les végétaux ne pose pas de problèmes. Même si le toit est en pente, il faudra ainsi installer un système de drainage qui laissera s’écouler l’eau. Cela évitera ainsi que l’eau stagne, ce qui alourdirait la toiture et risquerait de faire pourrir vos plantes.
    • Le complexe végétal : Ce dernier est composé d’un substrat (mélange de terre et de gravillons) et des plantes que vous souhaitez planter si votre toit. La taille de la couche de substrat sera variable en fonction des végétaux que vos clients auront choisi.

    Les avantages et les inconvénients d’une toiture végétalisée

    Une toiture-terrasse végétalisée possède de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Il est important de les prendre en compte avant de que vos clients ne fassent leur choix !

    Les avantages :

    Le premier avantage d’un toit recouvert de plantes est bien entendu son aspect esthétique : quoi de plus joli qu’un toit recouvert d’herbes et de fleurs ? Et si vos clients optent pour un toit-terrasse végétalisé, ils pourront bénéficier en plus de l’accès à votre terrasse comme un vrai jardin !
    En outre, les toitures végétalisées permettent d’obtenir d’excellentes performances en matière d’isolation, aussi bien thermique que phonique. En été, la maison sera donc plus fraîche, et en hiver, vos clients pourront profiter d’économies de chauffage non négligeables. De par son épaisseur, la toiture atténuera également les bruits ambiants venant de l’extérieur.

    Les inconvénients :

    Lors de l’installation d’une toiture végétalisée, il est extrêmement important de bien préparer les différentes étapes afin que celle-ci soit pérenne. En effet, il peut être difficile, après son installation, de détecter des fuites ou des fissures.

    Enfin, une toiture-terrasse végétale demande tout de même un entretien récurrent. À la manière d’un jardin, il sera indispensable de se débarrasser régulièrement des mauvaises herbes, par exemple.

    Laisser un commentaire