Retour

Renforcement de charpente : faut-il l’envisager ?

renforcement de charpente

15 sept. 2021

Le renforcement de charpente peut être nécessaire pour le bon maintien du bâtiment, mais peut aussi être utile si vous souhaitez aménager des combles.

Si vous êtes en pleins travaux de rénovation de toiture, il y a des chances que vous deviez procéder à un renforcement de charpente. Notamment lors de l’aménagement de combles ! Dans cet article, nous vous donnons toutes les infos à connaître avant de vous lancer dans vos travaux de rénovation.

À quel moment faut-il prévoir un renforcement de charpente ?

Si vous prévoyez d’aménager les combles perdus afin d’augmenter votre surface habitable, il vous faudra peut-être procéder à un renforcement de charpente avant de poursuivre votre projet de construction. En renforçant des éléments clés de votre charpente, vous pourrez dégager plus d’espace aménageable !

Mais au-delà des combles aménagés, le renforcement de charpente peut se prêter à la rénovation de maisons individuelles. Si le charme d’une charpente ancienne n’est plus à prouver, cette dernière peut être endommagée : termites, problèmes d’étanchéité dus aux intempéries, moisissures… De plus, elle n’est pas toujours dimensionnée pour supporter de nouveaux éléments comme un isolant ou un écran de sous-toiture.

Enfin, le renforcement de charpente peut concerner tous les travaux de toiture. En effet, une ossature légère aura davantage de mal à supporter une couverture utilisant un matériau lourd (tuile, ardoise, zinc, etc.).

Comment procéder au renforcement de charpente ?

Choisir la technique idéale pour renforcer votre charpente exige un diagnostic préalable. Avant de réaliser des travaux de rénovation et des travaux de couverture, faites appel à un artisan charpentier ! Son avis est primordial, car les accidents peuvent être dramatiques : toits qui s’effondrent, charpentes qui s’affaissent, toitures arrachées, etc. Certains éléments ne doivent surtout pas être retirés pour conserver la solidité de vos travaux de charpente. Les charpentiers sont habilités à rehausser les entraits, renforcer les fermettes grâce à des potelets, doubler les arbalétriers, supprimer les poinçons, les chevrons ou les contre-fiches…

Les techniques dépendent aussi des types de charpentes. Les charpentes en bois massif sont les plus courantes : pin, épicéa, chêne, sapin, châtaignier, peuplier, etc. D’une part, la charpente traditionnelle est formée de fermes porteuses, qui sont les éléments à renforcer. Généralement, on prévoit la mise en place d’un entrait haut boulonné et l’ajout de jambes de force ou de potelets. D’autre part, la charpente industrielle est constituée de fermettes, qui reçoivent des voliges ou des linteaux. Pour la renforcer, on met en place des poutres autoporteuses.

Enfin, le renforcement d’une charpente métallique implique généralement le renfort des têtes de poteau, des pannes, des liaisons poteau-ferme et l’ajout de renforts latéraux. Cependant, les charpentes métalliques exigent rarement un renforcement.

Quel budget prévoir ?

Le renforcement de charpente coûte généralement entre 10 000 et 20 000 €. Cependant, il ne faut pas oublier les travaux d’isolation thermique, l’habillage et la pose des réseaux dans le calcul de votre budget. Au total, prévoyez entre 20 000 et 30 000 € selon le type de charpente et les finitions.

Renforcement de charpente : ce qu’il faut retenir

  • Le renforcement de charpente peut concerner l’aménagement des combles, les travaux de rénovation complète d’une maison ancienne ou les travaux de rénovation de toiture ;
  • l’intervention d’un professionnel est nécessaire pour assurer des travaux de qualité, effectués dans les règles de l’art et en toute sécurité ;
  • un renforcement de toiture vous coûtera au total entre 20 000 et 30 000 €.

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation