Retour

Maison passive : quels avantages ?

Maison passive en construction

07 mai 2021

Avec l’entrée en vigueur en 2021 de la RT 2020, les nouvelles réglementations en matière de performance énergétique ne cessent d’être toujours plus exigeantes pour la construction et la rénovation des maisons et des bâtiments de tous types. Au-delà de se conformer à la nouvelle réglementation thermique RT 2020 désormais en vigueur, l’objectif reste de consommer moins d’énergie pour chauffer ou climatiser un bâtiment. Pour les habitants de maisons dites passives, l’investissement en vaut largement la chandelle avec d’importantes économies d’énergie à la clé.

D’après les premiers retours d’expérience des habitants d'une maison passive, leur consommation de chauffage a chuté de 90 % par rapport à ce qu’ils consommaient dans une maison traditionnelle. Si vous êtes à la recherche d’une solution d’avenir vous apportant toujours plus de confort, Guide Artisan vous révèle ce qui se cache réellement derrière l’appellation “maison passive”.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive s’appelle ainsi en raison de sa très basse consommation en énergie pour chauffer ou climatiser l’intérieur de l’habitation.

Il est bon de rappeler ici qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de réglementations applicables en France concernant les maisons passives. Cependant, les concepteurs et constructeurs de maisons passives s’entendent sur un point : une maison passive ne doit pas consommer plus de 15 kWh par m² et par an en chauffage.

Pour rappel, l’ADEME estime que le chauffage représente en moyenne plus de 60 % de nos factures d’énergie. Par conséquent, c’est sur ce mode de production de chaleur et surtout sur la capacité d’une maison de retenir la chaleur produite que s’appuient les principaux critères pour concevoir une maison passive.

Comment la concevoir ?

Une maison passive doit à la fois :

  • Réduire considérablement la consommation en énergie du chauffage ;
  • utiliser des énergies et matériaux respectueux de l’environnement.

De ce fait, plusieurs installations s’imposent.

Une isolation renforcée avec des matériaux écologiques

Construire une maison passive implique d’intégrer une isolation renforcée, afin de limiter les ponts thermiques et les déperditions de chaleur. Une isolation renforcée permet ainsi de réduire la consommation énergétique de l’habitation en chauffage l’hiver et de préserver la fraîcheur à l’intérieur de la maison en été.

Pour cela, l’isolation thermique d’une maison passive comprend :

  • Une épaisseur plus élevée d’isolant au niveau des murs et du toit par rapport à la construction d’une maison individuelle standard, qui est généralement intégrée dans une ossature en bois pour faciliter la pose des isolants ;
  • des fenêtres et des portes en bois avec un triple vitrage et orientés de manière à récupérer la chaleur du soleil en hiver.

Au vu de l’épaisseur des isolants exigée, le projet de construction de maison passive est généralement plus simple à concevoir que la rénovation d’une maison ancienne avec les contraintes de l’existant.

Un juste équilibre entre ventilation et étanchéité de la maison

Une maison passive doit présenter une parfaite étanchéité à l’air pour éviter les déperditions de chaleur entraînant un surcoût dans la consommation d’énergie pour le chauffage.

Pour garantir un air sain avec une bonne hygrométrie à l’intérieur de la maison, cette étanchéité est à concilier avec un bon système de ventilation.

Afin de ne pas perdre de l’air chaud par la ventilation de la maison, une maison passive intègre une ventilation mécanique contrôlée double flux. Ce type de VMC double flux permet de réchauffer l’air sain entrant au contact indirect avec l’air chaud vicié sortant. Ainsi, vous pouvez ventiler votre maison en réduisant la déperdition de chaleur par l’expulsion de l’air intérieur vicié.

L’utilisation d’énergies propres et d’appareils électriques basse consommation

Pour rester dans cette démarche d’économies d’énergie dans le respect de l’environnement, une maison passive va privilégier l’utilisation d’énergies renouvelables.

Il s’agira par exemple d’installer une pompe à chaleur pour chauffer la maison en hiver. L’installation de panneaux solaires est également un pré-requis pour alimenter la maison en électricité, afin de faire fonctionner les appareils électriques basse consommation.

Pourquoi est-elle écologique ?

Une maison passive est par nature écologique, car sa conception privilégie les matériaux écologiques avec par exemple du béton écologique fait de chaux et de chanvre pour l’isolation.

De plus, de par sa faible consommation en énergie et l’utilisation d’énergies renouvelables, une maison passive s’inscrit dans une démarche écologique respectueuse de l’environnement.

Peut-on réaliser des économies avec une maison passive ?

Une maison passive est une maison qui consomme peu d’énergie à l’année par rapport à une maison traditionnelle.

Son coût de construction est plus élevé que le coût de construction moyen d’une maison standard, mais les importantes économies d’énergie réalisées dès la première année en font un investissement rapidement rentable.

Ce qu’il faut retenir d’une maison passive :

  • La consommation en énergie pour le chauffage doit être inférieure à 15 kWh par mètre carré et par an ;
  • l’isolation sera plus épaisse et nécessitera d’intégrer cette épaisseur d’isolant dans la construction ou la rénovation de la maison ;
  • la consommation en énergie sera fortement réduite, ce qui permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation